Excursion guidée à Cul-des-Sarts du dimanche 23 mars 2014, au Bois de Gonrieux " par Saint-Antoine ".


Cette seconde activité de l'année consacrée à la découverte de la nature en Ardenne du sud de l'Entre-Sambre-et-Meuse, en ce premier week-end du printemps, ne bénéficie malheureusement pas du grand soleil qui nous avait déjà gratifié de bien belles journées en mars. C'est un temps gris, un peu trop venteux, et un petit " 6 ° " qui nous accueillent à l'église de Cul-des-Sarts.
Une douzaine de personnes se préparent : n'oublions pas les gants, pas le bonnet. On s'entraide car tout le monde n'a pas été prévoyant...
Sur le bâtiment en face, un rouge-queue noir chante bien, insistant sur la finale " en papier froissé ". L'espèce sera encore rencontrée durant la matinée, sur les fermes et quelques maisons isolées. Malgré que nous ne soyons qu'à la moitié du mois, il semble déjà bien cantonné, souvent accompagné d'un couple de bergeronnette grise.
Nous en profitons pour examiner l'architecture traditionnelle et l'organisation ancienne des bâtiments, dont par exemple la suite habitation-étable-fenil et les pignons de toit en croupette. Une vingtaine de couples de choucas des tours, branches au bec, fréquentent les ouvertures de l'église pour y nicher.
Mais mettons-nous en route ! Un bois de hêtres et de chênes nous permet de suite de repérer de nombreuses mésanges, bleue et charbonnière, ainsi que la sitelle très sonore. Une douzaine de mâles seront ainsi détectés sur la balade. Un pinson des arbres se laisse observer tout en émettant, imperturbable, le " cri de pluie ". Troglodyte, accenteur, rouge-gorge, merle, grive musicienne, pouillot véloce nous accompagnent tout au long du chemin forestier, parfois juste perturbé par le tambourinement du pic épeiche.
Alors que nous sommes attentifs à surprendre les cris et chants des deux roitelets, c'est la grive draine qui s'exprime. Nous prenons bien le temps de l'écouter car une bonne partie des participants ne la connait pas ou peu. Il s'agit de la plus grosse des quatre espèces de grives visibles chez nous ; elle est typiquement forestière, chante dès janvier ; son nid assez gros est souvent placé contre le fût d'un arbre, posé à la base d'une solide charpentière. Nous entendrons au moins trois chanteurs différents, assez proches : une écoute de qualité donc car le chant est déjà puissant.
Nous profitons des belles ouvertures sur le paysage ardennais pour rechercher le bec-croisé si abondant à l'automne, mais point d'indice de présence. Nous rêvons un moment d'être au même endroit, en soirée, pour observer le passage de la bécasse des bois... À l'entrée d'un bois de mélèzes, un couple de mésanges boréales se fait remarquer par ses cris nasillards : les deux oiseaux se poursuivent. Si des vols de pigeons ramiers en groupe évoquent une migration encore active, l'observation par deux fois du pigeon colombin en forêt nous rappelle qu'il y niche, recherchant les cavités du pic noir. Nous passons un ruisseau bordé de callunes et de myrtilles ; une ornière permet l'observation de sphaignes, de la renoncule flammette et de la véronique Cresson de cheval.
Quelques pontes de grenouilles rousses sont découvertes, les têtards commencent à se former. De nombreuses traces de sangliers parcourent le chemin en tous sens. Nous découvrons les fleurs mâles et les fleurs femelles du saule marsault, présentes sur des arbres différents, alors que les deux types de fleurs sont présents sur le même arbuste chez le noisetier.
Jean-François nous invite ensuite à parcourir un petit étang aux berges sauvages. De nombreuses pontes de grenouilles sont observées, entourées des premières fleurs du populage des marais.
Nous voilà dans les prairies : examinons aux jumelles les clôtures à la recherche d'oiseaux migrateurs... Là des grives musiciennes, des pies, ah une buse, deux, mais elles sont sur une aire semble-t-il, dans un beau chêne isolé. Deux corneilles viennent les houspiller; les buses poursuivent les corvidés belliqueux avec vivacité... une buse revient sur l'aire, puis la bagarre reprend... Ah un tarier pâtre femelle est en chasse d'insectes, posé sur un barbelé à 50 cm du sol. Bientôt le mâle est repéré lui aussi : il s'agit d'un couple nicheur cantonné probablement, car le milieu est favorable : ronciers, vieilles aubépines, bandes herbeuses...
Belle observation, un peu plus loin : un joli vallon est composé de haies de prunelliers sans entretien ; les nombreux drageons attirent trois -quatre couples de bouvreuil pivoine ; le joli granivore se nourrit des boutons de fleurs. Deux mésanges à longue queue nous survolent, suivies d'un couple de bouvreuils.
Le bruant jaune égrène son cri, ressemblant à un " zut... zut ", ... mais tout le monde ne partage pas mon imagination... Trois pipits des prés s'envolent des fils électriques pour se poser dans la prairie, sont-ils encore en migration ? En parlant migration, voilà qu'une cigogne blanche survole la campagne, en vol plein nord, dépassant l'horizon dessiné par la grande forêt du plateau. C'était la surprise annoncée dans le texte de présentation...
Il est déjà midi, l'excursion prend fin sur la proposition de la réditer l'an prochain, mais un mois plus tard pour y découvrir d'autres espèces. Un bon bol d'air, une belle brochette d'oiseaux : que demander de plus !
Merci à Jean-François pour la préparation de l'itinéraire et d'avoir obtenu l'autorisation de circuler sur les tronçons privés.
Et donc à l'année prochaine...
Thierry Dewitte

Natagora Entre-Sambre-et-Meuse

BNVS - Ostbelgien BNVS - Ostbelgien Natagora - Ardenne orientale Natagora - Ardenne centrale Natagora - Brabant wallon Natagora - Bruxelles Natagora - Centre-Ouest Hainaut Natagora - Entre Sambre et terrils Natagora - Entre-Meuse-et-Lesse Natagora - Entre-Sambre-et-Meuse Natagora - Famenne Natagora - Haute Sambre Natagora - Hesbaye médiane Natagora - Hesbaye Ouest Natagora - Lesse et Houille Natagora - Liège et Basse-Meuse Natagora - Lorraine Natagora - Ourthe-Amblève Natagora - Pays de Herve Natagora - Semois ardennaise Natagora - Marquisat de Franchimont Natagora - Haute Senne Natagora - Vesdre et Ourthe Natagora - Condroz Mosan Natagora - Coeur de Wallonie Natagora - Dendre-Collines
Natagora Lorraine BNVS - Ostbelgien Natagora Ardenne orientale Natagora Lesse et Houille Natagora Hesbaye mediane Natagora Hesbaye Ouest Natagora Entre Sambre et terrils Natagora Brabant wallon Natagora Bruxelles Natagora Seneffe - Braine-le-Compte Centre-Ouest Hainaut Natagora Haute Sambre Natagora Entre-Sambre-et-Meuse Natagora Vesdre & Ourthe BNVS - Ostbelgien Natagora Pays de Herve Natagora Marquisat de Franchimont Natagora Entre-Meuse-et-Lesse Natagora Famenne Natagora Ardenne centrale Natagora Semois ardennaise
Communes de la régionale :

Cerfontaine, Chimay, Couvin, Doische, Florennes, Froidchapelle, Momignies, Philippeville, Sivry-Rance, Viroinval, Walcourt

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !